L’élaboration du projet a fini par aboutir. A l’aide du professeur Tjot et son laboratoire, ainsi que l’appui de certaines entreprises intéressées par le projet, Mr Rapidite  a finalement  décidé de mettre en place l’atelier de musicothérapie au sein de PVC Dijon. Ceci-dit, ce n’est qu’à titre expérimentale. L’entreprise doit s’assurer que le personnel y trouve son intérêt. L’objectif de cette période d’essai est de sensibiliser les employés. Il faut « dé-tabou-iser » le fait de suivre une thérapie, car comme vous avez pu le remarquer dans la retranscription de mon entretien avec « Mr Gilles », il est parfois difficile pour certaines personnes d’admettre qu’ils ont besoin d’aide. Pour eux, cela peut être assimilé à une dévalorisation de leurs compétences ou encore à une inaptitude au travail. De plus, sachant que le but de la mise en place de cet atelier n’est pas seulement de guérir  mais aussi de prévenir, il ne sera pas réservé uniquement  aux employés en difficulté mais sera à disposition de tous.

Apres s’être informé auprès des plusieurs professionnels, nous nous sommes intéressés au réel ressentit de l’expérience par le patient. Quelles sont les causes qui le poussent à faire appel à ce type de thérapie ? Comment  a-t-il vécu ses séances ? Quelles évolutions a-t-il pu constater ? Qu’elles soient physiques ou mentales).  J’ai donc décidé de prendre contact avec plusieurs ateliers de musicothérapie dans l’espoir de trouver un patient qui accepterait de s’entretenir avec moi. Apres l’obtention d’un rendez-vous par le biais de l’Atelier de musicothérapie de Bordeaux, je me suis entretenu avec une personne suivant une musicothérapie et correspondait plus ou moins au profil que je recherchais, c’est-à-dire employé dans une PME.  Je le nommerai « Gilles », car celui-ci souhaite garder l’anonymat pour cet entretien.

Voici la retranscription écrite de notre entretien :

-Bonjours. Tout d’abord je voulais vous remercier d’avoir accepté cet entretien.

-Je vous en prie.

-Tout d’abord, quel âge avez-vous ?

-Quarante-trois ans.

-Pouvez-vous me présenter brièvement l’entreprise pour laquelle vous travaillez et me décrire vos fonctions ?

-Je travail au sein d’une entreprise de téléprospection qui commercialise du vin. Nous sommes environ 220 employés et moi j’occupe personnellement un des postes de superviseur.

-Vos fonctions vous soumettent-elles à un stress ou à un effort physique important au quotidien ?

– Je fais constamment  fasse au stress mais mon métier n’est pas très contraignant au niveau physique.

-D’où provient ce stress ?

-Alors, Humm …Il vient d’une part de mes supérieurs  qui attendent un résultat de la part de mon équipe, donc de moi. D’autre part il vient de l’équipe que je gère et de qui j’attends des résultats.

-Et c’est donc ce résultat qui vous a conduit à faire appel à la musicothérapie.

-En effet. Je suis partie d’un constat simple. Mes supérieurs me stressaient, j’étais stressé et je transmettais ce stress à mes téléprospecteurs. Il est difficile d’apporter des résultats positifs dans une ambiance aussi négative. Cette situation, au quotidien, était devenue insupportable et commençait aussi à affecter ma vie personnelle. J’en suis même venu à penser à quitter mon boulot.

-Comment avez-vous pris connaissance de l’existence de ce type de thérapie ?

-C’est complètement par hasard, grâce à ma conjointe dont la sœur est psychologue, que j’ai découvert la musicothérapie. J’étais quand même assez retissant en entendant le mot « thérapie », mais mon goût prononcé pour la musique m’a fait franchir cette barrière. J’ai donc fait appel à un musicothérapeute que m’a belle-sœur m’avait conseillé afin de suivre quelques séances.

-Comment décririez-vous l’objectif de ses séances ?

-Je dirais qu’il s’agit d’acquérir une maitrise de soi et donc une maitrise du rapport qu’on a avec autrui.

-Avez-vous remarqué une évolution au cours  des séances ?

-Oui. J’ai tout d’abord appris à identifier mes émottions puis à les contrôler afin de minimiser les effets néfastes dû au stress.

-Avez-vous toujours régulièrement recours à des séances de musicothérapie ?

-Au début, j’avais une séance hebdomadaire puis après avoir obtenus des résultats au bout du six mois, j’ai, de moi-même, espacé les séances me sentant regagner de la confiance dans mon milieu professionnel.

– Et pour finir, conseilleriez-vous ce type de thérapie à une personne se trouvant dans une situation similaire ?

-Oui, tout à fait… Enfin, si on aime la musique.

-Merci Gilles.

A l’issue du colloque organisé le 6 février 2012, nous avons pu obtenir des connaissances plus approfondies sur la musicothérapie  ainsi que ses domaines d’applications. Nous avons aussi fait la rencontre de nombreux spécialistes (Thérapeute, Art-thérapeute, Musicothérapeute) dont les communications et interventions ont apportés des réponses aux questions que nous nous posions quant à la mise en place d’un  soutient thérapeutique au sein de notre entreprise.

Nous tenions à remercier tout particulièrement l’ensemble du comité scientifique, le Professeur Tjot et son assistante Mlle Emisic, ainsi que l’ensemble des intervenants pour leur présence et leur participation a ce colloque.

Nous sommes désormais en capacité d’étudier la façon dont l’entreprise PVC Dijon va mettre en place un atelier de musicothérapie à disposition de son personnel.

Nous souhaitons tout premièrement remercier tous ceux que nous ont fait parvenir leurs textes et résumés.  Malheureusement les contraintes de temps nous ont obligé à établir une sélection et à limiter le nombre d’intervenants afin d’assurer le bon déroulement du colloque, nous nous en n’excusons.

PROGRAMME :

Date: 06 Fevrier 2012
Lieu : Entreprise PVC DIJON, Salle de Conférence, 15 Rue Des Forges, Dijon

15h00-15h30 : Discours de présentation de l’entreprise PVC Dijon par Marcel Rapidité, PDG de PVC Dijon.

15h30-16h00 : Conférence d’ouverture présenté par le professeur Tjot (Thérapeute, Musicothérapeute). Présentation de ses travaux sur les domaines d’application de la musicothérapie ainsi que sur la thérapie en entreprise.

16h00-19h30 : début du colloque « La musicothérapie : le bien-être de l’meployé et la réussite de l’entreprise »
Intervenants et Communications  Scientifiques :

-Mathias Fournier, chercheur au laboratoire GLUP (Groupe Lecture, Utopie et Production) à Dijon ; « la musicothérapie : médiation et mise a distance du monde ; Quels impactes sur la construction identitaire des individus ? »

-Bernard Le Ludec, musicien, musicothérapeute, Art-Thérapeute, membre de l’atelier de musicothérapie de Bordeaux  auteur de « La Terre tourne  et Nous Avec – Percussion Créativité et Relation D ‘aide ». « Musique ; Comment  allier créativité et productivité ? »

– Mlle Emisic, doctorante en seconde année de recherche en Information et Communication, Stagiaire au sein du laboratoire BLA et  assistante du professeur Tjot. « La musique améliore l’humeur de l’homme et par là sa productivité dans l’entreprise » et « l’efficacité de la musicothérapie comme technique de management »

La rencontre sera animée par le PDG de PVC Dijon, Mr Rapidité et par le Professeur Tjot.

19h30-20h00 : Clôture de la rencontre par un dîner autour d’un buffet.

Presentation

Publié: février 4, 2012 dans Uncategorized

Je suis Lamar Masterisic,  chargé de la communication interne et externe de  l’entreprise PVC Dijon. Notre comité d’entreprise s’est penché sur la question d’une éventuelle mise en place d’un soutient thérapeutique au sein celle-ci. Nous avons finalement choisit de nous tourner vers la musicothérapie. N’ayant que de très faible connaissances sur ce genre de thérapie, nous avons donc décidé d’organiser le colloque « La musicothérapie: le bien-être de l’employé et la réussite de l’entreprise » ainsi  que de créer ce blog afin d’interagir avec les personnes qui souhaiteraient y apporter leur contributions .

Fiction

Publié: février 4, 2012 dans Uncategorized

Ce Blog à été crée dans le cadre d’un exercice de simulation. Tout ce qui est publié sur ce blog n’est que fiction

APPEL A CONTRIBUTION – COLLOQUE

Publié: janvier 18, 2012 dans Uncategorized

« La musicothérapie: le bien-être de l’employé et la réussite de l’entreprise »

Organisé par  PVC Dijon Le  Lundi 06 Fevrier 2012, a Bordeaux, salle de conférence PVC Dijon.

Descriptif:

De nos jours le stress-professionnel ou encore le mal-être au travail sont reconnus comme des phénomènes courant dans nos sociétés. Ils s’avèrent être de sérieux obstacles pour l’épanouissement  de l’employé, aussi bien dans son environnement professionnel que dans sa vie personnelle, mais peuvent aussi porter préjudice au bon fonctionnement de l’entreprise.  La mise en place d’une prise en charge thérapeutique du personnel est maintenant  devenue impératif  si on veut prévenir et gérer ce genre de risques.
Dans le but d’améliorer  son environnement  professionnel, PVC Dijon souhaiterait intégrer à l’entreprise  un atelier de musicothérapie. Cette méthode thérapeutique se base sur un travail de la communication non-verbale en utilisant  des éléments constitutifs de la musique (sons, rythmes, vibrations, silences, etc.) afin d’améliorer ou de maintenir le bien-être physique et psychique du patient. Le recours à ce type d’intervention est de plus en plus répandu dans diverses institutions mais le reste très peu dans les entreprises semblables à la nôtre.                   Ce qui nous conduit à nous poser la question suivante: « La musicothérapie peut-elle se montrer efficace au sein d’entreprises situées dans le même secteur d’activité et à un niveau similaire  à PVC Dijon ? ».

L’objet de ce colloque sera tout d’abord d’analyser la façon dont est accueillie l’introduction de ce genre de thérapies en entreprise puis d’étudier l’éventuelle mise en place d’un atelier  de musicothérapie au sein de PVC Dijon.

Les organisateurs  du colloques «  La musicothérapie : le bien-être de l’employé et la réussite de l’entreprise » souhaitent réunir des chercheurs et des spécialistes de certaines disciplines (psychologie, sociologie, musique, etc.) ainsi que d’autres acteurs économiques évoluant dans le même milieu que PVC Dijon, afin d’aborder la question des diverses retombés que peut avoir l’usage de la musicothérapie sur la cohésion de groupe au sein d’une PME telle que la nôtre.

Thèmes :

Les thèmes qui seraient intéressent d’aborder sont présenté ci-dessous mais d’autres thématiques en rapport avec le sujet seront les bienvenues:
La thérapie d’entreprise dans les PME
Réussite professionnel et réussite sociale

La musicothérapie en entreprise

Modalité de soumission :
Les propositions doivent être  rédigées en français et envoyées en format numérique uniquement (.doc, .rtf, .odt)

Les propositions devront nous parvenir au plus tard 09 Janvier 2012 à cette adresse: bkirura@hotmail.com
Pour les résumés : 1 pages (3500 signes)
Pour les textes intégrales : 3-4 pages (15000 signes)

Comité scientifique:

Professeur Tjot (Thérapeute, Musicothérapeute)

Patrick BERTHELON (Président de la Fédération française de musicothérapie et membre de l’Atelier de Musicothérapie de Bourgogne)

Jean-Pierre BLAYAC (Vice-Président de la Fédération française de Musicothérapie et Directeur de l’enseignement de Musicothérapie à l’Université Paul-Valéry Montpellier III)

Jean-Paul BOUCEFFA (Secrétaire adjoint à la Fédération française de musicothérapie et membre de l’Atelier de Musicothérapie de Bordeaux )

Comité d’organisation:

Marcel Rapidité ( Patron de PVC Dijon)

Professeur Tjot ( Thérapeute,Musicothérapeute)

Mlle Emisic (étudiante chercheuse en Information et communication, assistante du Professeur Tjot )

 Renseignement:

Si vous avez besoin de plus d’information, vous pourrez adresser vos questions a l’adresse ci-dessous. Nous nous efforcerons d’y répondre dans les plus bref délais. Merci de votre compréhension. (PVCDijon.es@gmail.com)